Devenir membre

Émission “Loin des yeux, Près du cœur” du 2 février 2024, Andrée Bergeron, témoignage

Retour aux actualités

Découvrez le mouvement

Notre organisme
12 avril 2024

Émission “Loin des yeux, Près du cœur” du 12 avril 2024, Lise Émond, témoignage

Lire plus
11 avril 2024

RÉFORME DU DROIT DE LA FAMILLE (Projet de loi 2)

Lire plus
7 avril 2024

Émission “Loin des yeux, Près du cœur” du 5 avril 2024, Rachel Bluteau, adoptée

Lire plus
1 2 3 60

Normay accueille Andrée Bergeron, une personne adoptée qui a une très belle histoire à raconter. Aujourd’hui âge de 63 ans, Andrée a été adoptée par une merveilleuse famille, a été choyée et chérie. Le déclic sur le besoin de connaître ses origines a débuté à la naissance de son premier enfant. C’est après la naissance de son deuxième enfant, qui présentait des problèmes de santé, qu’elle a réalisé l’importance de connaître ses antécédents médicaux. Elle entame donc ses démarches en 1988, en demandant ses antécédents sociobiologiques au Centre jeunesse. Elle reçoit dont ce document très complet, à sa grande surprise. Elle constate qu’il n'y a rien d’alarmant au niveau de la santé. Elle en reste là.

 

En 1996, elle reçoit une lettre du Centre jeunesse de Chicoutimi pour l’informer des délais dans le traitement des demandes et lui présente le projet de traitement de dossier avec contribution financière. Elle n’adhère pas. Ce n’est qu’en 2008 qu’elle refait une demande auprès des services sociaux, qu’elle s’inscrit au Mouvement Retrouvailles, qu’elle écoute toutes les émissions de retrouvailles, qu’elle suit tout ce qu’elle peut sur les réseaux sociaux.

 

En 2009, elle reçoit un appel du Centre jeunesse l’informant qu’ils ont retrouvé sa mère et qu’ils peuvent la contacter. Après avoir reçu toutes les explications sur leur façon de faire, elle accepte de continuer. Ils se pourraient qu’elle reçoive un retour rapide. Mais, les jours passent et elle s’inquiète. En janvier, l’intervenant la rappelle pour lui dire que l’entrevue avait été difficile avec sa mère et que celle-ci n’était pas très réceptive. Andrée s’en voulait de l’avoir dérangée avec sa demande.

 

En 2019, après l’application des nouvelles mesures, elle refait une demande de communication d’identité à la Centrale adoption en Montérégie. Deux ans plus tard, elle reçoit le nom de sa mère et, par la suite, on l’informe qu’elle est décédée et qu’elle demeurait aux États-Unis. Avec ces informations, différentes recherches ont été effectuées, dont un profil d’ADN, de l’aide chez Carrefour ADN, les réseaux sociaux, etc. Elle décide de placer son histoire sur le groupe « Recherche parents biologiques Québec ». En moins de 10 minutes, elle recevait des réponses. Elle a pu avoir des photos, des informations sur la famille, etc. Voir une photo de sa mère, pour la première fois à 62 ans, c’est très spécial.

 

Avec les renseignements récoltés, elle monte son arbre généalogique sur Ancestry. Elle a trouvé une tante sur Facebook et décide de la contacter sous prétexte qu’elle désire compléter son arbre généalogique. Et c’est ainsi que l’histoire se poursuit. Elle obtient les informations sur sa mère, apprend que celle-ci a marié le père et qu’ils ont eu 1 garçon et 1 fille. Cette nouvelle cousine avise sa cousine (sœur d’Andrée) et un test d’ADN viendra confirmer qu’elles sont bien des sœurs nées des deux mêmes parents.

 

Andrée a eu le grand bonheur de rencontrer la famille lors d’une fête familiale pour l’Action de Grâce, l’année dernière. C’est vraiment spécial de voir des gens qui te ressemble! Tout le monde se regardait, la regardait. On voyait les ressemblances, les manières, etc. Des photos ont été échangées et plein d’informations. Une très belle rencontre. Andrée rencontrera son frère et sa sœur lors de la fête de Pâques cette année, ceux-ci étant aux États-Unis.

 

Les renseignements récoltés lui ont permis de comprendre la non-réceptivité de sa mère lorsque l’intervenante l’a contactée. Sa mère était en phase terminale d’un cancer au cerveau. Elle s’est éteinte 3 mois après l’appel du Centre jeunesse…Elle n’était réellement pas dans une condition lui permettant d’aller de l’avant avec des retrouvailles.

 

Andrée a toujours agi avec délicatesse, elle a pris con temps, elle ne bousculait rien, elle franchissait les étapes une à la fois pour mettre toutes les chances de son côté pour une belle expérience. C’est légitime de chercher, mais il faut prendre son temps.

 

Important : Vous avez aimé cette émission? Vous aimeriez y participer? Si tel est le cas, vous pouvez joindre l’animatrice, Mme Normay St-Pierre, par courriel au : normay.stpierre@videotron.ca et elle se fera un plaisir de vous contacter. Les enregistrements se font par téléphone, un soir de semaine. C’est un bel endroit pour lancer un avis de recherche et/ou partager votre histoire. Des personnes se sont retrouvées grâce à cette émission. Réservez rapidement!

 

Chanson (référence) « L’amour a pris son temps» : interprétée par Marie-Élaine Thibert : https://www.youtube.com/watch?v=FGBLicI6UN0

Loin des yeux, près du cœur : https://www.facebook.com/loin.mr.aer

Mouvement Retrouvailles : https://www.mouvement-retrouvailles.qc.ca

https://www.facebook.com/MouvementRetrouvaillesAdopteesNonAdopteesParents

 

Pour écouter votre émission : https://soundcloud.com/mouvement-retrouvailles/loin-des-yeux-pres-du-coeur-2-fevrier-2024-andree-bergeron-temoignage/s-F57adyEfaxG?si=cffcedfba3ff4fa59d2b78ca6d701f08&utm_source=clipboard&utm_medium=text&utm_campaign=social_sharing

Vous souhaitez faire
la différence?

Liens utiles
Toujours actifs
© 1996-2024 Mouvement Retrouvailles - Tous droits réservés | Conception de site web par TactikMedia
crossmenu