Devenir membre

Émission “Loin des yeux, Près du cœur” du 2 décembre 2022, Lise Émond, directrice MR en Montérégie

Retour aux actualités

Découvrez le mouvement

Notre organisme
15 décembre 2022

Horaire des fêtes 2022-2023

Lire plus
9 décembre 2022

Émission “Loin des yeux, Près du cœur” du 9 décembre 2022, Denise Fortin, témoignage

Lire plus
2 décembre 2022

Émission “Loin des yeux, Près du cœur” du 2 décembre 2022, Lise Émond, directrice MR en Montérégie

Lire plus
1 2 3 34

Cette semaine, Normay reçoit Lise Émond, directrice régionale de la grande région Montérégie- Montréal-Mauricie-Laurentides-Lanaudière-Laval. Elles nous parlent des cafés-rencontres dans cette région. Avant la pandémie, une trentaine de personnes s’y présentaient, mais depuis la reprise des activités en septembre, une vingtaine de personnes ont assisté au café-rencontre. Les gens sont encore un peu craintifs des rassemblements. Plusieurs anciens sont toujours présents pour accueillir les quelques nouvelles personnes. Les histoires et le vécu de ces personnes aident les nouveaux participants à ne pas se sentir seuls et à apprécier leur rencontre, sans jugement, bien librement. Certaines personnes sont gênées lors de leur première présence, mais réussissent à établir des liens avec les autres participants. On sent qu’il y a encore des tabous.

Normay donne un exemple d’une dame qui était venue à trois reprises à un café-rencontre, avant d’avouer d’être une mère d’origine. Elle avait peur d’être jugée. Bien des mères se sentent encore coupables, même après des retrouvailles. Mais, en venant rencontrer d’autres personnes concernées par l’adoption, elle trouve de l’aide et du réconfort. Ces mères se posent des questions sur le sort de l’enfant confié à l’adoption. Plusieurs croient, faussement, qu’il est décédé à la naissance comme on leur avait dit à l’époque. Elles portent toutes un lourd fardeau. Chacune a son histoire.

Le Mouvement existe depuis 40 ans et, encore aujourd’hui, bien des histoires nous surprennent, mentionne Lise. Elle prône, avec raison, le contact humain avec des personnes ayant vécu des expériences similaires. Se joindre à un groupe dont le sujet d’échange est commun vient créer une sécurité et un lien d’appartenance.

Lise nous parle de son expérience de retrouvailles avec sa famille maternelle et des liens qu’elle a créés avec des membres de la famille, notamment sa fratrie. Elle parle du besoin d’échanger pour mieux comprendre. Pour la fratrie, découvrir l’existence d’une sœur ou d’un frère confié à l’adoption est souvent un choc. Il faut donc leur laisser du temps. Oui, l’ADN et les réseaux sociaux facilitent les contacts, mais n’allons pas trop vite. Par le passé, peu d’informations étaient accessibles, mais aujourd’hui, les informations fournies sont plus complètes et l’identité des mères est disponible, sauf exception.

Du côté paternel, Lise avait l’identité de son père inscrit au dossier. Elle nous raconte brièvement cette saga qui l’a mené vers un homme qui n’est pas son père d’origine. Cet homme qu’elle côtoie toujours, l’appelle « sa fille de cœur ». Avec l’ADN, Lise aurait trouvé un père potentiel, mais elle va tranquillement. Elle garde espoir. Il arrive qu’on baisse les bras, mais il faut poursuivre. Un temps recul peut être pris, ce qui peut être bénéfique. Mais tant que nous n’avons pas trouvé, on continue de chercher, et ce, peu importe l’âge. La quête est toujours en soi. Des questions sont toujours présentes. Comme par exemple, pourquoi on développe des goûts pour telle ou telle chose, une attirance pour tel ou tel style d’art, etc. L’inné est très fort.

Lise nous rappelle que les cafés-rencontres se tiennent maintenant au Centre culturel Labrosse, au 3880, rue Labrosse à St-Hubert. La prochaine activité est ce vendredi, 2 décembre. Les prochaines rencontres sont prévues pour le 1er lundi de février, avril et juin 2023.

Avant de terminer, Normay nous rappelle les premières émissions télévisées sur les retrouvailles, diffusées sur Radio-Québec, à l’époque. Le besoin était tellement grand, que les lignes téléphoniques étaient surchargées et elles ont sautées. Encore aujourd’hui, ce besoin est grand, mais les possibilités sont aussi plus grandes. Et, comme la population concernée par les adoptions du passé sont vieillissantes, plusieurs demandes de retrouvailles de fratrie sont effectuées.

Le Mouvement Retrouvailles continue son travail et vous invite à participer à leurs activités.

Important : Vous avez aimé cette émission? Vous aimeriez y participer? Si tel est le cas, vous pouvez contacter l’animatrice, Mme Normay St-Pierre, par courriel au : normay.stpierre@videotron.ca et elle se fera un plaisir de vous contacter. Les enregistrements se font par téléphone, normalement un soir de semaine. C’est un bel endroit pour lancer un avis de recherche. Des personnes se sont retrouvées grâce à cette émission. Réservez rapidement!

Chanson (référence) « Le sens de la famille » de Grand Corps Malade : https://www.youtube.com/watch?v=jaEmsZYCn24
Loin des yeux, près du cœur : https://www.facebook.com/loin.mr.aer
Mouvement Retrouvailles : https://www.mouvement-retrouvailles.qc.ca
https://www.facebook.com/MouvementRetrouvaillesAdopteesNonAdopteesParents
Pour écouter votre émission : https://soundcloud.com/mouvement-retrouvailles/loin-des-yeux-pres-du-coeur-2-decembre-2022-lise-emond-directrice-mr-monteregie/s-l3Ryn8eDPiI?si=164ee33fbcb24e748c648472d16876bb&utm_source=clipboard&utm_medium=text&utm_campaign=social_sharing

Vous souhaitez faire
la différence?

Liens utiles
Toujours actifs
© 1996-2023 Mouvement Retrouvailles - Tous droits réservés | Conception de site web par TactikMedia
crossmenu