Devenir membre

Émission “Loin des yeux, Près du cœur” - 26 février 2021, Jacinthe Boucher, adoptée

Retour aux actualités

Découvrez le mouvement

Notre organisme
27 juin 2022

Colloque annuel - 17 septembre 2022

Lire plus
27 juin 2022

Des mains tendues - Recherche de participant(e)s

Lire plus
23 juin 2022

Émission “Loin des yeux, Près du cœur” du 24 juin 2022, Caroline Fortin, Mouvement Retrouvailles - DERNIÈRE DE LA SAISON

Lire plus
1 2 3 29

Émission “Loin des yeux, Près du cœur” du 26 février –Jacinthe Boucher, adoptée

Jacinthe nous donne des informations sur ses antécédents sociobiologiques afin de retrouver ses origines. Elle est née à l’Aide à la femme de Montréal le 2 février 1963 et a été transférée à la Crèche St-François d’Assise. Sa mère l’a réservée pendant 2 mois et elle été adoptée à 3 ½ mois. Elle a toujours su qu’elle avait été adoptée et elle a fait diverses recherches au cours de sa vie. Lorsque le Centre jeunesse l’a contactée, il y a de cela quelques années, ils avaient trouvé sa mère, laquelle a malheureusement refusé à ce moment. Avec la Loi 113, elle espérait pouvoir la rencontrer, mais elle a su en janvier 2020 que le refus antérieur a été reconduit et que le dossier était fermé.

Sa mère avait 21 ans, mesurait 5 pieds et 2 pouce, pesait 95 livres, cheveux blonds, yeux bleus, originaire d’un milieu urbain du Saguenay/Lac St-Jean. Elle était la 2e d’une famille de 3 enfants (2 filles, 1 garçon). À sa naissance, elle travaillait en services domestiques. Son père avait 21 ans, mesurait 5 pieds et 4 pouces, pesait 140 livres, cheveux roux, yeux bruns, travaillait pour le gouvernement et venait de la ville, d’une famille de 7 enfants.

À noter qu’elle a omis de donner son nom fictif à la naissance et, suite à l’enregistrement, elle a fourni l’information, soit : Marie Renée France Dallaire.

Merci à vous tous de nous suivre et de partager notre émission.

Bonne écoute.

Pour écouter votre émission : https://soundcloud.com/mouvement-retrouvailles/loin-des-yeux-pres-du-coeur-26-fevrier-2021-jacinthe-boucher-adoptee

N’hésitez pas à commenter et à partager!

https://www.facebook.com/MouvementRetrouvaillesAdopteesNonAdopteesParents/posts/3708784869238037

RÉSUMÉ

Mme Boucher a toujours su, du plus loin où elle peut se remémorer, qu'elle avait été adoptée.

Une de ses tantes avait dû confier son enfant à l'adoption. Elle lui avait demandé si elle voulait l'accompagner, à une rencontre du Mouvement Retrouvailles, alors qu'elle avait seize ans. Elle y est allée avec ses parents adoptifs qui étaient très ouverts. Ils n'y voyaient pas d'objection car ils souhaitaient remercier sincèrement les parents de leur fille, éventuellement, qui était comme leur cadeau du ciel.

Mme Boucher a ensuite laissé tomber ses démarches pour vivre sa vie d'adolescente et peut-être aussi parce qu'elle n'était pas encore prête à franchir cette étape.
Quand elle a accouché de son garçon, au même âge que sa mère d'origine, les deux avaient aussi un pedigree semblable; elles devaient se ressembler. Ce fut un élément déclencheur pour ouvrir une porte aux retrouvailles.

Quand la travailleuse sociale du Centre jeunesse (maintenant CIUSSS) a communiqué avec Mme Boucher, elle lui a posé plusieurs questions et l'appel téléphonique a duré une heure et demie. Cependant, l'appel à sa mère a été expéditif; il n'a duré que dix minutes. L'intervenante au dossier lui aurait donné ses coordonnées en disant qu'elle ne pouvait plus rien faire pour elle. Était-ce le bon temps pour sa mère de parler? Son conjoint ou un enfant était-il près et n'était pas au courant? Sa travailleuse sociale lui a donc annoncé que sa mère, malheureusement, refusait le contact à ce moment-là.

Elle a donc cessé ses démarches et lors de la mise en vigueur de la loi 113, elle a tenté à nouveau d'établir un contact avec sa mère. Celle-ci ne l'a pas reniée mais elle a su que son refus, dix ans auparavant, serait donc reconduit le 19 janvier 2021 et son dossier serait fermé.

Mme Boucher est née le 2 février 1963, à 1h50 du matin, à l'Aide à la femme de Montréal. Son nom fictif était Marie Renée France Dallaire. Elle a été transférée à la Crèche St-François d'Assise. Sa mère a conservé un droit sur sa fille en payant une pension pour deux mois. C'est alors que l'on disait que la mère d'origine « réservait » son enfant. Elle était adoptable mais elle a attrapé la varicelle et, par conséquent, l'adoption a été retardée jusqu'à 3 mois et demi. Sa mère adoptive avait eu un cancer de l'utérus et était stérile.

À sa naissance, sa mère avait 21 ans. Elle mesurait 5 pieds et 2 pouces et pesait 95 livres. Elle était blonde aux yeux bleus et originaire d'un milieu semi-urbain du Saguenay/Lac St-Jean. Elle était au 2e rang d'une famille de 3 enfants (2 filles, 1 garçon). À cette époque, elle travaillait comme domestique dans des résidences privées.

À sa naissance, son père avait 21 ans et était au courant de son existence. Il mesurait 5 pieds et 4 pouces et pesait 140 livres. Il était roux, aux yeux bruns et originaire d'un milieu urbain. Il travaillait pour le gouvernement ainsi que son père. Il était issu d'une famille de 7 enfants.

Mme Boucher était fêtée le 2 février, la date de sa naissance, mais on la célébrait aussi le 19 mai, la date de son adoption. Elle a habité à Montréal, près de l'Aide à la femme. Elle était enfant unique, a eu de très bons parents et a reçu une belle éducation. Elle aurait bien aimé savoir si elle a une fratrie.

Sa mère souffrait de bronchites chroniques. L'espérance de vie de Mme Boucher, due à une maladie grave, la fibrose pulmonaire idiopathique, est plutôt courte et sa mère est toujours vivante, à ce jour. Elle ne sait pas si elle pourra attendre et être là pour faire un autre appel l'an prochain au CIUSSS et ensuite attendre une autre année si toutefois sa mère était décédée.

Merci à Mme St-Pierre et bon succès à Mme Boucher dans ses démarches! Force et courage pour la suite des événements!

Partagez la page de l'émission en grand nombre et n'oubliez pas, s'il vous plaît, « Aidez-nous à vous aider. »

Merci à M. Jean-Paul L'Heureux pour la sonorisation et pour le partage de la pièce musicale « Le petit bonheur » interprétée par Félix Leclerc.

Merci aussi au Mouvement Retrouvailles, commanditaire de l’émission.

Il n'est plus possible de vous procurer le livre de Mme Normay St-Pierre écrit en collaboration avec Mme Pauline Gill, « Je vous ai tant cherchée » aux Éditions VLB. Vous pouvez sans doute le retrouver à votre Bibliothèque municipale.

Si vous désirez participer à l'émission, écrivez directement à Mme Normay St-Pierre à l'adresse suivante: normay.stpierre@videotron.ca

Elle se fera un plaisir de vous contacter et de vous fixer un rendez-vous téléphonique. Vous n’avez donc pas à vous déplacer pour vous présenter en studio. Les enregistrements sont faits à 19h00.

Marthe Charest
Mère d’origine qui a retrouvé sa fille en 2003

Vous souhaitez faire
la différence?

Liens utiles
Toujours actifs
© 1996-2022 Mouvement Retrouvailles - Tous droits réservés | Conception de site web par TactikMedia
crossmenu