Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


Émission "Loin des yeux, Près du coeur" - 13 octobre 2017 - Mme LIne Lachance et l'ADN Imprimer cette page

Partager

Émission “Loin des yeux, Près du coeur” du 13 octobre 2017 – Mme Line Lachance et l’ADN

Normay reçoit Line Lachance, adoptée, qui a retrouvé ses origines familiales, tant du côté maternel que paternel, via son profil d'ADN avec AncestryDNA.ca. Elle nous parle également d'ateliers qui seront offerts aux intéressés sur le sujet.

Pour écouter votre émission :

N’hésitez pas à partager

RÉSUMÉ

Depuis l'âge de 16 ans, Mme Lachance recherchait ses parents d'origine et ne les retrouvait pas. Quarante années ont été nécessaires car ses deux parents étaient décédés, dans les années '70.

Elle avait essayé différentes démarches dont les cimetières au Québec, entre autres, mais en vain. Elle ne voyait pas d'autre solution que celle de faire un test d'ADN avec la compagnie Ancestry. https://www.ancestry.ca/dna/

Le test est simple à effectuer. Il s'agit de fournir un échantillon de salive, dans une éprouvette. Le test est pré-identifié, envoyé par la poste dans un délai de 6 à 8 semaines, en faisant parvenir les matchs possibles. Mme Lachance a mis plusieurs centaines d'heures de travail avant de trouver mais c'est plus rapide maintenant. Même si les parents sont décédés, comme dans son cas, on peut retrouver par rapport à des cousin(e)s éloigné(e)s.

À la réception des informations du test d'ADN, là, ça se complique! Comment faut-il procéder?

Dans le cas de Mme Lachance, il y avait environ 1000 matchs possibles. Ceux les plus près d'elle étaient des cousins dont un au 1er degré ou au 2e degré, Glenn, prénom américain, demeurant en Californie. Si c'est mon cousin, se disait-elle, on partage donc les mêmes grands-parents. Alors, il suffisait d'appeler ce cousin pour lui demander le nom de ses grands-parents, et ce, s'il voulait bien coopérer car il avait peut-être passé le test pour diverses autres raisons que pour ses origines telles sa paternité ou son ethnicité, entre autres, et pourrait ne pas vouloir répondre, ce qui est arrivé dans son cas.

On vérifie dans toute la famille et avec les antécédents sociobiologiques, on peut retracer si la personne en question a fait un test d'ADN. Ancestry a une banque de 4 millions de données. De plus en plus de gens font des tests car ils sont à des coûts abordables et ils sont souvent en solde. Ils ont finalement retracé le Glenn, en question, et après maintes et maintes recherches, ils ont trouvé le nom de ses grands-parents. Ils avaient les mêmes grands-parents. Par la suite, ils ont descendu tout l'arbre généalogique au complet. Leurs grands-parents avaient eu 16 enfants donc, ça faisait plusieurs personnes à vérifier. Tous les petits-enfants ont été contrôlés et ils ont pu trouver le père de Mme Lachance.

Ça prend beaucoup de temps et de patience avec ces tests mais au moins, en bout de ligne, ça donne de l'espoir. Cependant, pour trouver plus rapidement, on développe des trucs et des façons de faire, que l'on veut partager avec les autres recherchant(e)s. De là l'idée de mettre sur pied un atelier de formation pour mieux être en mesure d'interpréter les résultats des tests d'ADN afin que les gens soient au courant comment ça fonctionne, pour qu'ils puissent se débrouiller plus facilement.

Pour ce premier atelier, Mme Lachance et M. Lucien Provost, à titre d'animateurs, commencent à la base, avec des exemples concrets, des tableaux, des diapositives etc. Ce sera un atelier d'une quinzaine de personnes, au début. Les gens peuvent apporter leurs ordinateurs, leurs résultats de tests et ils seront aidés en regardant leurs données et ce qu'on peut en faire. Plus il y aura de matchs résolus, meilleurs et plus rapides les gens deviendront. Ça fait beaucoup de matériel à transporter la première fois. On peut aussi y assister une 2e fois pour réécouter et comprendre davantage.

Les animateurs sont déjà à préparer une séance de formation avec des outils plus avancés. On y va à son rythme, pas à pas, afin que plus de personnes retrouvent, au final. Ils aimeraient créer, éventuellement, une page Facebook où les gens pourraient s'entraider avec les tests d'ADN car ça existe déjà mais seulement en anglais et eux, voudraient vulgariser le tout en français.
Même avec la loi 113 adoptée le 16 juin dernier sur la confidentialité des dossiers du post-adoption, le test d'ADN sera encore pertinent, le besoin sera là et il aura sa place parce que des mères d'origine n'ont pas donné le nom du père, ont menti et donné des faux noms. Aussi, avec les adoptions privées, sans aucun papier, ils ont quand même pu réaliser un match.

Ces ateliers de formation pourraient se déplacer ailleurs en province, à Montréal, par exemple, si le besoin se fait sentir. C'est un très beau projet, utile, qui donne beaucoup d'espoir!

Pour assister à la première formation, vous pouvez vous inscrire sur la page Facebook du Mouvement Retrouvailles. L'atelier aura lieu au local 104 du bâtiment principal du Domaine Maizerets (Limoilou), samedi, le 4 novembre 2017, de 13h30 à 16h30, au coût de 10,00$ par personne (frais pour la location de la salle).

Merci à Normay et merci à Mme Lachance pour ses informations.
Merci à Jean-Paul pour le choix judicieux de sa pièce musicale « Sais-tu vraiment qui tu es? » interprétée par Pierre Lapointe et merci au Mouvement Retrouvailles pour la commandite de l’émission.

Il est possible de vous procurer le livre de Normay St-Pierre écrit en collaboration avec Pauline Gill, « Je vous ai tant cherchée » aux Éditions VLB.

Si vous désirez participer à l'émission, écrivez directement à Mme Normay St-Pierre à l'adresse suivante: normay.stpierre@videotron.ca Elle se fera un plaisir de vous contacter et de vous fixer un rendez-vous téléphonique. Vous n’avez donc pas à vous déplacer pour vous présenter en studio. Les enregistrements sont faits le mercredi soir, à 19h00.

À la semaine prochaine!
Marthe Charest
Mère d’origine qui a retrouvé sa fille en 2003


<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2017 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.