Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


Les adoptés obtiennent gain de cause au New Hampshire Imprimer cette page

Partager

Voici la traduction française d'un article partu le 3 janvier 2005 :

Les adoptés obtiennent gain de cause au New Hampshire
Publication : Lundi, le 3 janvier 2005 12:40 EST (1740 TU)


CONCORD, New Hampshire (AP) – C’est dans une atmosphère douce-amère qu’une demi-douzaine d’adoptés maintenant devenus adultes ont fait la file d’attente le lundi 3 janvier dernier. Ils venaient profiter d’une nouvelle loi de l’État américain du New Hampshire leur permettant d’obtenir copie de leur certificat de naissance. Une législatrice elle-même adoptée se trouvait parmi eux.

Jack Ferns, un homme de 53 ans né à Loudon, NH, avait espoir de trouver le nom de son père biologique sur le certificat, mais il n’y était pas. « J’espérais que ce nom serait inscrit, mais j’étais tout de même réaliste », déclara-t-il quelques instants après avoir obtenu le document. Ferns ajouta qu’il connaissait le nom de sa mère biologique, décédée deux ans après son adoption. Il connaissait aussi quelques membres de sa famille : son oncle l’accompagnait à la Division of Vital Records (section des actes de l’état civil) pour lui accorder son soutien. Toutefois, c’était le nom de son père qu’il voulait savoir : « Je veux seulement connaître son nom », dit-il.

La nouvelle législation, accordant à Ferns et aux autres adoptés adultes nés au New Hampshire l’accès à leur certificat de naissance original, est entrée en vigueur le 1er janvier. Le lundi suivant ces personnes pouvaient enfin recevoir leur certificat après avoir présenté le formulaire de demande et payé 12 $ pour les frais de recherches. En tête de la file d’attente se trouvait Janet Allen, membre de la Chambre des représentants. Même si plusieurs années auparavant elle avait déjà retracé l’identité de ses parents biologiques par d’autres moyens, Madame Allen avait mené une vigoureuse campagne afin que l’État modifie la loi. « J’ai consacré trois années à plaidoyer et à me débattre devant le tribunal des successions et présente quelques huit requêtes devant le juge successoral », a t-elle affirmé, ajoutant que pour les adoptés, obtenir copie de leur certificat de naissance était une question de droits de la personne. Ce certificat, il ne lui a fallu que cinq minutes pour enfin le tenir en mains : À travers les larmes, Madame Allen affichait le sourire de la victoire. « C’est un lingot d’or que j’aurais dû apporter », dit-elle, triomphante.

Le New Hampshire est le cinquième État à accorder sans entraves ce droit aux adoptés adultes, rejoignant ainsi l’Oregon, l’Alabama, l’Alaska et le Kansas; au Delaware et au Tennessee, le droit est octroyé avec certaines restrictions. Selon une autre disposition de la loi, les parents biologiques peuvent signifier s’ils veulent être leur accord pour être contactés ou non. Selon le greffier de l’État du New Hampshire William Bolton, depuis l’adoption de la loi quelques parents ont fait parvenir le formulaire de contact au Bureau, alors que trois douzaines de personnes ont présenté une demande de certificat au cours des semaines précédant l’entrée en vigueur de la loi. Il faut quelques minutes ou quelques semaines pour répondre à une demande, selon que l’information est à Concord ou sous scellé dans la ville où la personne est née, ajouta Bolton.

Dans le cas de Janet Allan, bien que ses parents soient décédés, elle a essuyé un refus de la part du juge de lui remettre une copie de son certificat de naissance, celui-ci lui donnant toutefois son lieu de naissance et le nom de famille de sa mère. Ces renseignements ont permis à Madame Allan de localiser un de ses frères par le biais de la généalogie et des documents publics de la bibliothèque. « Je suis la plus jeune de neuf enfants », a t-elle confié en terminant.


<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Règlements généraux adoptés par le C.A. | Rapport annuel 2018

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2019 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.