Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


Émission "Loin des yeux, Près du coeur" - 29 septembre 2016 Imprimer cette page

Partager

LOIN DES YEUX, PRÈS DU COEUR – Votre émission du 29 septembre 2016

Normay reçoit Mme Jocelyne Gélinas qui recherche sa soeur née le 28 décembre 1958 à l'Hôpital Ste-Marie de Trois-Rivières, sous le nom de Diane Gélinas.

Pour écouter votre émission :

RÉSUMÉ DE L'ÉMISSION :

Mme Jocelyne Gélinas recherche sa soeur confiée à l'adoption. Elle a été placée à la crèche de Trois-Rivières et portait le nom fictif de Diane Gélinas. Elle est née le 28 décembre 1958, à l'Hôpital Ste-Marie de Trois-Rivières. Le prénom de sa mère est Thérèse. Elle avait 25 ans à la naissance de Diane. Elle pesait 120 livres et mesurait 5 pieds et 3 pouces. Elle était célibataire, Canadienne-française avec les cheveux châtains et les yeux bleus. Elle était originaire de la région 04 (Rive-Nord). Elle est allée à l'École normale. Elle a été aide-domestique et a travaillé dans une usine de chemises.

Il y a trois enfants qui ont été confiés à l'adoption. Jocelyne a retrouvé sa soeur France. Jocelyne est la 3e placée. Leur mère d'origine vit toujours . Jocelyne lui a écrit et elle lui a répondu en mentionnant que son mari n'était pas au courant de ces naissances. France ne savait même pas qu'elle avait des soeurs. Jocelyne et France sont allées aux Retrouvailles de Claire Lamarche, sans succès. Elles auraient 7 frères et soeurs.

La mère adoptive de France lui a confié qu'elle était adoptée alors qu'elle n'avait que 3 ans. Elle a aussi fait les démarches de recherches pour France, beau geste généreux de sa part!

Pour Jocelyne, elle a su son statut d'adoptée bien autrement, à l'âge de 14 ans, par la mère d'une voisine avec laquelle Jocelyne s'était chicanée. Elle l'a traitée de bâtarde et lui a dit que sa mère n'était pas sa vraie mère. Ce fut tout un choc à encaisser pour Jocelyne et pour sa mère adoptive. Ce fut la seule fois où il a été question d'adoption dans la maison. Jocelyne ne l'aurait jamais su si cette chicane n'avait pas eu lieu. Sa mère ne lui aurait jamais dit de peur de la perdre.

Jocelyne a vécu une période de révolte, se sentant trahie de ne rien avoir su de sa condition. Mère et fille étaient sous le choc, en fait! Jocelyne savait que si elle voulait faire des recherches, elle devrait attendre après son décès. Elles demeuraient à Grand-Mère, une ville de taille moyenne, et pourtant, leurs voisins étaient quand même au courant de cette adoption. Il semblerait qu'il y a toujours quelqu'un(e), à quelque part qui sait quelque chose en rapport avec l'adoption de X, Y ou Z alors que les mères de naissance croient que tout est demeuré secret.

La soeur adoptive de Jocelyne, Sylvie, avait fait sa demande pour ses antécédents sociobiologiques au Centre des Services Sociaux et en même temps pour ceux de Jocelyne, alors qu'elle avait 16 ans. Jusqu'à ses 21 ans, elle avait en sa possession les antécédents de Jocelyne. Après 5 ans à garder ce secret, elle remet donc une enveloppe à sa soeur dans laquelle se trouvent ses antécédents. Elle commence alors à lire les informations et se demande bien pourquoi Sylvie avait fait cette démarche, sans lui en parler alors que c'était elle la principale concernée. Sylvie lui a donc répondu qu'elle avait fait sa demande et voulant aussi bien faire, en demandant pour la sienne en même temps.

Sa mère vit est âgée de 83 ans, est en bonne santé ainsi que son conjoint. Par les lettres de Jocelyne, elle sait qu'elle est recherchée et aussi Diane. Elle va peut-être décider un jour d'en informer un de ses enfants, qui sait, c'est à espérer! Pour la mère, ce n'est pas un refus catégorique, la porte est un peu entrouverte. Elle n'a pas nié avoir donné naissance à 3 enfants hors des liens du mariage; c'est au moins une reconnaissance. Il peut y avoir des retrouvailles faites aussi dans l'anonymat.

Tous nos meilleurs souhaits de succès à Jocelyne et à France pour leurs démarches de recherches!

Merci à Normay et merci à son invitée Mme Gélinas . Merci pour le soutien technique formidable de Jean-Paul, le bras droit de Normay et merci aussi pour la très belle pièce musicale qu'il a choisie : « Attendre » (composée par Elodie Hesme et interprétée par Céline Dion) . Merci au Mouvement Retrouvailles pour la commandite de l'émission.

Si vous le désirez, vous pouvez toujours vous procurer le livre de Normay St-Pierre, écrit en collaboration avec Pauline Gill, « Je vous ai tant cherchée » aux Éditions VLB.

À la semaine prochaine!

Marthe Charest

Mère d'origine qui a retrouvé sa fille en 2003

<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2017 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.