Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


Émission Loin des yeux, Près du coeur - 12 mai 2016 Imprimer cette page

Partager

Votre émission “Loin des yeux, Près du coeur” du 12 mai 2016.

Mme Normay St-Pierre reçoit Mme Laurette Couillard, adoptée, née le 7 avril 1944 à l'Hôpital de la Miséricorde de Québec recherche toujours sa famille biologique, après plus de 40 ans de démarches.

Pour écouter votre émission :


*****************************

Votre résumé de l'émission Loin des yeux, près du coeur du 12 mai 2016
Invitée: Mme Laurette Couillard Muller
Mme Couillard est à la recherche des membres de sa famille d'origine depuis 40 ans.

Elle est née le 7 avril 1944 à l'Hôpital de la Miséricorde de Québec. Sa mère portait le numéro 413. Les bébés et les mères portaient des numéros d'identification. Le nom fictif ou le vrai nom de sa mère serait Adine Denis. Denis? Pour le nom de famille de sa mère ou pour le nom de famille ou le prénom de son père biologique, elle n'en sait rien.

Quand son fils est né, il y a 40 ans, avant même l'existence des Centre jeunesse et du Mouvement Retrouvailles, Mme Couillard avait déjà entrepris des démarches. Elle s'est rendue à la Crèche St-Vincent-de-Paul de Québec (Chemin Ste-Foy) où les religieuses lui ont remis une fiche avec Adine Denis.
Plusieurs années plus tard, elle a fait une relance avec son numéro de code pour savoir s'il était toujours valide. Elle a reçu de l'Hôpital de la Miséricorde la même fiche de santé sauf qu'on avait retiré le nom de Denis, cette fois-ci, pour ne conserver que le prénom Adine. Par ailleurs, sa mère d'origine n'aurait pas fait de recherches, de son côté.

En 2013, elle a téléphoné à son Centre jeunesse pour apprendre la triste nouvelle du décès de sa mère, en gardant la confidentialité de son nom, même après sa mort, ce qui est très frustrant.

Normay suggère à Mme Couillard d'écrire une lettre, à placer dans son dossier au Centre jeunesse, dans laquelle elle précisera que si quelque membre de sa famille biologique que ce soit manifestait de l'intérêt pour la rencontrer, qu'elle serait aussi d'accord, de son côté.

Elle peut aussi s'inscrire au Mouvement Retrouvailles où il y a une banque de données imposante d'avis de recherche et où il peut y avoir des concordances, vérifiées ensuite par le Centre jeunesse. Elle peut appeler Mme Caroline Fortin pour qu'elle lui fasse parvenir un formulaire d'adhésion. Par la même occasion, Mme Fortin pourrait peut-être la conseiller, lui suggérer certaines avenues possibles pour l'aider dans ses démarches.

Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3
Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Après la confirmation du décès de sa mère par la déclaration assermentée de décès, avec une amie, sans vraiment savoir si Denis était bien le nom de famille de sa mère biologique, elles ont trouvé une dame répondant au nom de Marie Rose Denis Trudel qui était à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus et décédée là des suites de MPOC (maladie pulmonaire obstructive chronique), ce dont elle-même souffre. Cette dame n'aurait jamais eu d'enfant, mensonge ou vérité, elle ne sait pas mais elle sait qu'elle a des frères et des soeurs. Leur aurait-elle révélé son secret, si effectivement elle avait mis au monde un enfant? Est-ce une fausse piste?

Si sa mère n'a jamais voulu parler de sa grossesse à son conjoint, par exemple, il est donc très délicat pour Mme Couillard d'entrer en contact avec ces gens qui potentiellement seraient peut-être des membres de sa famille. Les gens prennent souvent le « prétexte » de la généalogie pour parvenir à leurs fins, dans leurs recherches, ce qu'elle fera peut-être.

Mme Couillard a été bien aimée, choyée, heureuse et reconnaissante envers ses parents adoptifs. Elle a grandi en se sentant privilégiée, choisie. Elle a appris son statut d'adoptée en bas âge.

Mme Couillard nous raconte une anecdote alors que son père avait 80 ans. Peu démonstratif côté affection et homme de peu de mots, comme plusieurs autres de son époque, tout attendrissant, il lui aurait révélé que lorsqu'ils étaient allés à la Crèche St-Vincent-de-Paul, pour l'adopter, il aurait aimé avoir un garçon mais son épouse voulait une fille. Ensuite, il a dit: « Quand je t'ai vue, je suis tombé en amour avec toi ». Quels beaux mots d'amour, les plus beaux, en fait!

Suite à la naissance de son fils, Mme Couillard s'est interrogée en rapport avec des maladies génétiques possibles ainsi que la façon dont s'était déroulée la grossesse de sa mère et sa naissance, elle, la seule personne qui possédait cette information. Au début, c'était davantage par curiosité. Sa mère a dû penser à elle, comme les autres mères, et la suivre dans le temps... De part et d'autre, la mère et l'enfant pense l'un(e) à l'autre.

Quand elle a reçu l'appel du Centre jeunesse, pour le décès de sa mère, elle a ressenti un grand vide, dans l'espace-temps. De plus, au Centre jeunesse on ne donne pas d'informations nominatives ce qui fait qu'elle demeure sans repères en rapport avec sa mère...

Merci à Normay, merci et bon succès à Mme Couillard, merci pour le soutien technique de Jean-Paul, le bras droit de Normay, et merci aussi pour la toujours très jolie pièce musicale qu'il a choisie: « Ma fille » ( Serge Reggiani). Merci au Mouvement Retrouvailles pour la commandite de l'émission.
Vous pouvez aussi vous procurer le livre de Normay St-Pierre, écrit en collaboration avec Pauline Gill, « Je vous ai tant cherchée » aux Éditions VLB.
À la semaine prochaine!

Marthe Charest
Mère d'origine qui a retrouvé sa fille

<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2017 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.