Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


IMPORTANT - Le "Projet-Espoir" de La Presse Imprimer cette page

Partager

Projet-Espoir de La Presse (tiré du quotidien La Presse, le samedi 18 novembre 2011



Le quotidien lance le « Projet-Espoir ». Vous avez un rêve à partager, en voici l’occasion.
---------------------------------------------------------


Et vous? Quel rêve avez-vous à partager? Quel message voudriez-vous envoyer?

Certains rêvent de changer le monde ou de changer de vie. D'autres recherchent une âme soeur, un foyer, un associé, un ami, une inspiration, leurs clefs ou leur chien. Un message peut transmettre un cri ou un songe, des excuses ou un pardon, il peut susciter de l'admiration ou de l'étonnement. Le messager peut avoir des aspirations qui ne feront jamais les manchettes des journaux, mais qui changeraient toute une vie.

C'est l'appel que nous vous lançons.

Réfléchissez. Rédigez votre message en grosses lettres, prenez une photo, puis racontez-nous votre démarche dans un petit texte de 250 mots (maximum) et expédiez-nous le tout. Seules contraintes: que votre message soit lisible sur la photo et que l'on voie clairement votre visage. Pour le reste, choisissez la formulation qui vous convient, dans la langue qu'il vous plaît, qui commencera par «je rêve» ou «je veux», «je pense»... Parlez-nous de ce qui vous anime, de ce pour quoi vous vous battez.

Vos photos et vos histoires serviront à créer une mosaïque qui sera au coeur d'un reportage en janvier.

Pour nous joindre:

Par courriel: message@lapresse.ca

Par la poste:
La Presse, rédaction
a/s du projet Mots d'espoir
7, rue Saint-Jacques, Montréal, Québec, H2Y 1K9

S.V.P. inclure:

- votre nom;
- votre âge;
- votre lieu de résidence;
- un court texte de 250 mots maximum pour nous raconter votre histoire;
- votre photo (meilleure résolution possible);
- votre numéro de téléphone pour vous joindre au besoin (qui ne sera évidemment pas publié).

Vous trouverez dans la Presse du samedi 18 novembre, quelques articles présentant des rêves. Nous vous invitons à en prendre connaissance et à vous lancer dans ce projet. N’hésitez surtout pas à le faire!

· Vous désirez connaître l’identité de votre mère
· Vous rêvez de retrouver votre enfant confié à l’adoption
· Votre droit à l’identité est bafoué
· Vos antécédents socio-biologiques sont d’une importance cruciale pour vous
· Etc…

C’est le temps de l’exprimer haut et fort. La parole est à vous via La Presse.

À titre d’exemple, lisez les trois reportages suivants :

L’histoire sans début - Dans le salon de la résidence de Saint-Nicolas, les photos de famille entourent les visiteurs. Il y a des enfants et des petits-enfants, des adolescents portant mortier et diplôme, des bouts de chou en costume d'Halloween, de petits violonistes avec un air sérieux. Et un petit cadre vide avec un gros point d'interrogation: la mère biologique de Diane Poitras.

Depuis 20 ans, Diane Poitras se bat pour connaître d'où elle vient. C'est sa quête, son rêve, sa lutte qu'elle mène sans relâche parce qu'elle sait que, quelque part, dans un classeur d'archives du Centre jeunesse de Montréal, se trouve la réponse. Mais la loi l'empêche d'y avoir accès.

Diane Poitras, 62 ans, avait quatre mois en 1949 quand elle a été adoptée par un couple de Gaspésiens. Elle insiste : elle a eu une enfance heureuse et des parents aimants, dont une mère qui l'a encouragée à retrouver ses origines. C'est ce qu'elle a fait à l'âge de 43 ans, quand elle a appris quelques bribes de son histoire.

Dans le dossier que lui a remis le Centre jeunesse, sa mère biologique est décrite comme ayant une « physionomie agréable », « sympathique, intelligente ». Et juste après, une mention fascinante : « Nationalité : polonaise. [...] Votre mère serait arrivée d'Allemagne comme réfugiée. Elle était enceinte. »
Polonaise ! Diane Poitras rit encore … lire la suite

L’inspiration : le projet iSpeak - Le photographe britannique Adrian Fisk cherchait une façon de transmettre la parole des jeunes Chinois. Personne de son entourage, a-t-il réalisé, ne savait ce qu'il se passait dans la tête de ces jeunes Asiatiques. Mais comment le transmettre en image ?

« J'ai longtemps réfléchi à la façon avec laquelle, comme photographe, je pourrais capter l'essence des gens », raconte le photographe, joint à son domicile londonien. « J'ai songé au photoreportage classique, mais j'ai réalisé que j'avais besoin de quelque chose de plus. »

Fisk avait entre autres déjà vu le chanteur américain Bob Dylan utiliser des affiches dans des vidéoclips. Il a aussi songé à l'époque où il faisait de l'autostop et aux manifestations auxquelles il a participé. « J'ai vu combien est efficace cette idée selon laquelle les gens s'expriment sur un bout de papier. Sa force de communication m'a frappée… lire la suite

La vie entre la maladie - Comment va Maëlle ? En ce vendredi du début du mois de novembre, elle va bien. Même si elle rouspète au moment où l'aiguille du cathéter s'enfonce près de l'épaule droite, elle vient de passer une bonne semaine depuis ses derniers traitements. Et la semaine prochaine ? On verra.

Ainsi coulent les jours et les semaines de Catherine Kozminski ; un combat à la fois.

À la loterie des maladies chroniques, sa belle Maëlle de 9 ans a gagné le gros lot. Diagno

<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2017 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.