Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


Bonne fête à toutes les mères - Dimanche 8 mai 2011 Imprimer cette page

Partager

En cette journée bien spéciale de la Fête des mères, je vous présente ci-après un très beau texte qui m'a été transféré l'année dernière par l'une de mos membres. J'avais promis de le publier en cette occcasion. Alors le voici, pour vous toutes, mères du monde.


BONNE FÊTE À TOUTES LES MÈRES, écrit de la main gauche……


Dernièrement, une dame au bureau m’a raconté bien aimer son mari; mais que jamais elle n’a reçu une seule fleur et à peu près jamais de carte pour les occasions spéciales.

Je lui ai promis d’essayer d’écrire quelque chose qui parlerait des cas un peu semblables. Et dois-je avouer tout de suite, n’avoir jamais vu de texte écrit pour souligner cordialement le dévouement inconditionnel des mères ? J’ai beau essayer de me souvenir... D’autant plus, qu’en écrire, ça conviendrait moins à une femme, et de la part d’un homme… Peu d’expression du genre, c’est plus que connu. Quitte à écrire de la main gauche, vous comprenez l’image? La timide, la gauche, la maladroite, mais la spontanée, celle du côté du cœur, en tout cas, celle qui aurait plus de facilité à libérer des mots "cardiaques".

Prenons l'exemple de la St-Valentin, ou encore mieux celui des la Fête des Mères . D’une façon générale, la mère reçoit la carte, lit la phrase écrite par la Compagnie qui l’a imprimée, voit la signature, est bien contente, voudrait dire quelque chose. Celle ou celui qui l’a donnée voudrait aussi ajouter quelques mots. Mais rien n’est fait. La carte est déjà sur le bord de la table, et déjà aussi, on parle d’autres choses.

Peut-être bien que les précieux mots anticipés qui ne sont pas écrits, qui ne sont pas dits, qui ne sont pas lus, ce serait justement des mots " cardiaques", des mots de la main gauche, des mots "essentiels"! « L'essentiel est invisible pour les yeux . On ne voit bien qu'avec les yeux du cœur», (le renard qui jase avec le Petit Prince de St-Exupéry). Donc des mots écrits par celle ou celui qui vous a offert cette carte. De quoi noircir tous les espaces blancs qui restent sur celle-ci !

Ça pourrait peut-être ressembler à ce qui suit : tout d’abord, de gros MERCIS ! Des mercis ENORMES pour tout ce que la mère a pu faire pour ses enfants et sa famille.

Et voici donc quelques exemples juste pour "effleurer", pour donner une petite idée qui restera quand même très mince. MERCI pour avoir accepté d’avoir donné la vie, des excuses pour les petits malaises parfois en début de grossesse, et évidemment surtout pour ceux-là, plus gros, de la fin, mercis pour les beaux sourires, les longues phrases exprimées au tout petit bébé qui ne comprenait rien aux mots mais tout à l’expression, ( en passant, moi je crois que la plus belle définition du bonheur, elle est intercalée dans l’espace qu’il y a entre les yeux de la mère et ceux de l’enfant qui se sourient…). Merci pour avoir accepté de procréer. Ce n’est pas rien, une petite main, un oeil, un rein, un cerveau …Un petit être humain, c’est complexe presque à l’infini et pourtant, qui d’autre, dois-je répéter? qui d'autre que la mère l’a confectionné minutieusement avec seulement au départ deux cellules… microscopiques ??? Puis justement, ce cerveau humain, ce mécanisme le plus complexe de la planète, peut-être de tout le cosmos, ce cerveau qui ne connaît à peu près rien à la naissance, est là, tout réceptif avec des capacités d’emmagasiner presque sans limites…Et tout de suite, dès qu’elle a le poupon dans ses bras, la mère commence déjà à lui sourire, lui parler et elle continuera pendant des années à tout lui apprendre, du moins ce qui est dans ses possibilités.

Le père aussi évidemment, mais jamais autant que la mère. Pensez-y, ne serait-ce qu’un instant. La même petite cuillerée de céréale offerte à plusieurs reprises avec patience, les pleurs à consoler, les yeux inquiets pendant les maladies de leur petit, (j’en ai vu beaucoup pendant mes 36 ans de pratique en médecine familiale et je continue à chaque fois de le remarquer, et de rassurer, c'est à s'en douter), la maisonnée à entretenir, trop souvent l’oubli de soi, les fameux
« qu’est-ce qu’on mange ? », la multitude de repas à prévoir, à préparer, parfois à inventer avec pas grand-chose chez les moins nantis, l’adolescent(e) qui ne se comprend pas toujours et qui lui cause parfois bien du tracas, et je vous cède la…mémoire pour continuer longtemps!!!

D'ailleurs, à mon avis, l'enfant ne pourra jamais rendre à sa mère tout ce qu'elle a pu faire pour lui…

Donc toute notre RECONNAISSANCE à chacune d'entre vous, de tous ages, les monoparentales, celles dont un ou des enfants sont décédés, celles dont les poupons sont encore trop jeunes pour souligner la fête, celles dont le mari n’est pas particulièrement attentif, celles qui ont un enfant handicapé soit physiquement ou intellectuellement, celles qui sont séparées dans la vie… ou dans la maison par la maladie, (ex : le mari atteint d’Alzheimer), celles-là aussi, séparées par… l’alcool du conjoint ou par sa violence, celles dont le mari décédé n’est désormais plus qu’une simple photo… sur une commode, celles aussi atteintes d’Alzheimer ou l’équivalent, et qui ne comprennent plus le sens de la carte offerte, celles-là surtout qui n’en reçoivent jamais, qui n’en attendent plus ou qui les attendent en vain, celles à qui la nature ou des évènements ont refusé la maternité biologique (adoption), et surtout (surtout !!!) celles qui ont eu une grande famille et souvent, bien de la misère...

Me permettez-vous d’ajouter en terminant un mot au sujet des mères d’ailleurs? Prenons un seul exemple, soit celui, lors de la destruction de l'Irak, de la mère terrifiée irakienne, avec son mari qui avait été forcé d’être au combat , ou bien emprisonné politiquement, peut-être sans aucune raison,…ou possiblement enterré comme des déchets dans les charniers de Saddam Hussein, et sa petite famille sous les bruits insoutenables des

<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2017 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.