Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


Le mois de l'adoption à l'Assemblée nationale Imprimer cette page

Partager

Le mois de l’adoption souligné à l’Assemblée nationale

Extrait du Journal des débats du 1er novembre 2006 publié sur le site de l'Assemblée nationale


 

Souligner le Mois de l'adoption



Mme L'Écuyer: Je sollicite le consentement de cette Assemblée pour que soit débattue la motion suivante:

 

«Que l'Assemblée nationale souligne le Mois de l'adoption.»



Le Vice-Président (M. Gendron): Y a-t-il consentement pour débattre de cette motion?



Une voix: ...



Le Vice-Président (M. Gendron): Alors, je répète, s'il vous plaît: Y a-t-il consentement pour débattre de cette motion, en sachant qu'il y a un intervenant de chaque côté, plus les indépendants, et pas plus de cinq minutes? Donc, le temps est limité. Mme la députée, allez pour votre motion.

Mme Charlotte L'Écuyer



Mme L'Écuyer: Merci, M. le Président. Quand on parle d'adoption, que ce soit au Québec ou sur le plan international, il est question en priorité du bien-être d'enfants qui n'ont pas la chance de grandir au sein d'une famille qui leur donne l'amour et la présence dont ils ont besoin. Il s'agit d'une mesure de protection sociale qui assure un projet de vie permanent à l'enfant dont le retour vers la famille d'origine n'est pas envisageable. Elle permet à l'enfant de développer ses qualités dans un milieu sain. La science nous enseigne par ailleurs qu'un enfant maximise dès un jeune âge ses chances de développement lorsqu'il a l'opportunité de créer un lien significatif en compagnie des adultes qui l'entourent.

 

L'adoption, telle que pratiquée au Québec, a connu des transformations majeures au fil du temps. Encore récemment, elle a fait l'objet de modifications dans le but de permettre l'adoption par des conjoints du même sexe et pour tenir compte, en adoption internationale, de la mise en oeuvre, au Québec, de la Convention sur la protection des enfants et la coopération en matière d'adoption internationale. On constate donc que le régime québécois d'adoption est en constante évolution afin de refléter les nouvelles tendances sociales.

 

En juin dernier, M. le Président, l'Assemblée nationale a adopté le projet de loi n° 125 modifiant la Loi sur la protection de la jeunesse et d'autres dispositions législatives. D'importantes modifications ont été apportées à la loi afin d'assurer une meilleure stabilité à l'enfant. Dans le cadre de l'examen du projet de loi n° 125, le régime québécois d'adoption a suscité de nombreux commentaires. Les observateurs présents durant l'ensemble de la commission savent qu'un consensus s'est dégagé sur la nécessité de réviser en profondeur les dispositions sur l'adoption prévues au Code civil du Québec. Notre gou

<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2018 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.