Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


Retour sur le colloque de l'adoption Imprimer cette page

Partager

Le samedi 7 octobre se tenait à Montréal le colloque sur l'adoption : Droit de connaître,  Respect des liens d’origine.  Plusieurs personnalités ont pris la parole, soit Me Alain Roy, docteur en droit et professeur à l’Université de Montréal; Me Marie Le Couffe, avocate en droit familial, M. Roland Barbier, directeur du Centre communautaire Hochelaga, Me Georges Lalande, président du Conseil des aînés, Mme Normay St-Pierre, animatrice sur les ondes de Radio-Boomer de Laval et Mme Caroline Fortin, présidente du Mouvement Retrouvailles. Le tout s'est terminé sur un bref témoignage donné par l'une des membres du Mouvement Retrouvailles, Diane Poitras.


Me Alain Roy nous a expliqué les principes fondamentaux de l'adoption au Québec, soit les principes de l'adoption plénière qui fait en sorte d'effacer tous les liens d'origine de l'enfant confié en adoption. Et ce, même en 2006. L'adoption simple est amplement favorisée par Me Roy. De plus, il a été souhaité que la mise en vigueur du projet de loi 125, sanctionné en juin dernier, soit retardée après l'introduction de modifications à la loi actuelle de l'adoption qui devraient être suggérées dans le rapport du comité de travail sur l'adoption, dirigé par Me Carmen Lavallée,  dont le dépôt est prévu pour 1er novembre prochain.



Me Anne-Marie LeCouffe nous a entretenu sur le droit familial. Sa présentation se voulait, entre autres, un exemple d'un jugement rendu récemment dans le dossier d'enfants majeurs ayant vécu diverses situations suite à leur adoption par le conjoint de leur mère. Nous avons pu constaté qu'il est pratiquement impossible, léagelement, d'avoir droit à ses origines après adoption, même lorsqu'un lien demeure avec les parents biologiques. La filiation biologique disparaît après adoption. Me LeCouffe est également en faveur de l'adoption simple, ce qui éviterait, entre autres, d'avoir à revivre, dans une vingtaine d'années, la problématique reliée à l'adoption pléinière. 


Me Georges Lalande, président du Conseil des aînés, de par ses exemples, nous a grandement touchés. Il a su démontrer l'importance primordiale de la relation entre l'enfant et le grand-parent.


Normay St-Pierre nous a présenté quelques exemples de témoignages prouvant le ridicule des lois actuelles en matière d'adoption.


Et, finalement, j'ai présenté le Mouvement Retrouvailles en faisant un bref historique de l'organisme, des situations vécues par les mères célibataires de l'époque, des actions prises par l'organisme afin de sensibiliser le gouvernement et la population sur la problématique de l'adoption et des recommandations de modifications que nous désirons voir apportées à court terme aux lois provinciales actuelles.


Bref, un colloque qui se devait d'être tenu et qui devra être recommencé à moyen terme.


Un gros merci aux organisateurs, Monic Avoine et Henri Lafrance, de l'Association des grands-parents du Québec. Merci aux conférenciers et aux participants qui, même en cette longue fin de semaine de l'Action de grâce, se sont déplacés.


Caroline Fortin, présidente


 



<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2017 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.