Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


Réservez dès maintenant -Colloque du 7 octobre 2006 Imprimer cette page

Partager

      


Pour diffusion immédiate

 

Colloque sur l’adoption

 

« Droit de connaître »

« Respect des liens avec la famille d’origine »


Mettons fin à la « grande noirceur » en matière d’adoption



L’Association des grands-parents du Québec invite la population à un colloque ayant pour thème « Droit de connaître,  Respect des liens d’origine ».  Plusieurs personnalités prendront la parole : Me Georges Lalande, président du Conseil des aînés, Me Alain Roy, docteur en droit et professeur à l’Université de Montréal; Me Marie Le Couffe, avocate en droit familial, M. Roland Barbier, directeur du Centre communautaire Hochelaga, Mme Normay St-Pierre, animatrice sur les ondes de Radio-Boomer de Laval et Mme Caroline Fortin, présidente du Mouvement Retrouvailles.

 

Mme Margaret F. Delisle, ministre déléguée à la jeunesse et à la réadaptation, M. Yvon Marcoux, ministre de la Justice et les membres du Groupe de travail sur le régime québécois de l’adoption sont invités à assister au colloque et aux échanges qui suivront.

 

Ce colloque se tiendra au Centre communautaire Hochelaga, 1884, St-Germain à Montréal, le samedi 7 octobre 2006 de 13h00 à 17h00. Par la suite, un vin d’honneur et buffet seront servis. Vous devez réserver dès maintenant, les places étant limitées, en composant le 514-745-6110 à Montréal. Le coût est de 20 $ incluant le buffet et le vin.

 

L’Association des grands-parents du Québec est particulièrement choquée de voir la manière dont certains grands-parents aimants et dévoués sont irrévocablement exclus de la vie de leurs petits-enfants suite à des adoptions.

 

Nous sommes peinés pour les grands-parents mais aussi pour les petits-enfants qui perdent ainsi une très belle relation avec eux. Mais il y a pire, plusieurs grands-mamans nous ont récemment téléphoné en nous mentionnant craindre d’alerter les services sociaux de situations inacceptables vécues par leurs petits-enfants. Ils craignent de les perdre définitivement suite à une adoption.

 

En 1960, l’ « Équipe du tonnerre » prenait le pouvoir. Ainsi commençait ce qui fut appelé la « Révolution tranquille ». La « grande noirceur ». prenait fin. C’était particulièrement vrai dans les domaines familial et religieux. Les relations sexuelles hors mariage étaient fortement condamnées et réprimées par la société. Les futures mères célibataires (appelées les filles-mères) devaient se cacher pour accoucher. C’était des « pécheresses », qu’on ne lapidait pas, mais qu’on méprisait et condamnait. Les enfants issus d’union hors mariage étaient appelés avec le plus grand mépris des « bâtards de la crèche » (en référence aux orphelinats tenus par des religieuses). Ces «

<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Règlements généraux adoptés par le C.A. | Rapport annuel 2018

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2019 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.