Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


Lettre ouverte aux médias - DPJ: Québec dépose son projet de loi Imprimer cette page

Partager

LETTRE OUVERTE AUX MÉDIAS

 

 

Le 20 octobre 2005

 

Madame Margaret F.Delisle, ministre déléguée à la Protection de la jeunesse

Monsieur Philippe Couillard, ministre de la Santé et des Services sociaux

Monsieur Yvon Marcoux, ministre de la Justice

 

C'est avec plaisir que j'ai vu ce titre "DPJ: Québec dépose son projet de loi". Ainsi, plusieurs des enfants concernés pourront enfin trouver une stabilité dans leur vie et cesseront d'être ballotés, d'être en attente d'affection pendant plusieurs années et d'être placés dans des situations difficiles. Ce n'est certes pas la solution rêvée, celle-ci étant certainement que des cas comme ceux soulevés n'existent tout simplement pas. Mais, ils existent et nous devons résoudre ces problèmes en tant qu'humain et en tant que société. D'ailleurs, un point important a été inclus dans votre projet de loi, soit celui de favoriser le placement idéalement chez un membre de la famille élargie. Il est très important, voire même primordiale, que ces petits êtres grandissent dans leur famille pour conserver cet enracinement.

 

Je sais que vos ministères respectifs travaillaient sur ce dossier depuis un bon bout de temps, mais qu'a-t-il fallu pour que le geste final soit posé ? Plusieurs de ces enfants vivaient dans cet enfer depuis belle lurette.  Un coup d'éclat ? Une opinion publique trop défavorable pour vos ministères ? Qui a donné le coup de baguette magique qui a fait qu'en l'espace de quelques semaines le projet de loi soit déposé et, sans grandre surprise, sera certainement adopté dans les semaines qui viennent ?  Le documentaire de M. Paul Arcand : "Les voleurs d'enfance" a certainement contribué à accélérer le processus. Sans vouloir comparer la triste situation de plusieurs enfants de la DPJ aux différentes situations vécues par les gens concernés par l'adoption, il y aurait certainement des parallèles à faire en ce qui concerne, à tout le moins, l'attente, l'inconnu, le manque affectif, l'insécurité originelle.

 

À quand le jour où les adoptés du Québec et leurs parents biologiques pourront également lire à la une des journaux "Antécédents sociobiologiques et accès aux dossiers d'adoption : Québec dépose son projet de loi" ? Faudra-t-il préparer un documentaire choc intitulé "Viol d'identité

<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Règlements généraux adoptés par le C.A. | Rapport annuel 2018

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2020 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.